mardi 16 juin 2015

Les pires seront au pouvoir, inévitablement.








Axiome :

L'État est censé nous protéger contre les méfaits et les crimes des plus vils d'entre nous.
Le raisonnement est le suivant : si l'on confie le monopole de l'écriture des lois et des moyens de coercition à une organisation centralisée, cette organisation va faire peur aux méchants et, en leur infligeant la peur de se faire prendre et d'être punis, les dissuader de faire le mal.


Proposition :


Cet axiome est faux.
Un État ne nous protège pas des méfaits et des crimes des plus vils d'entre nous.
Au contraire, le monopole de la violence et l'impunité attirent inévitablement les plus vils d'entre nous, et leur permettent d'exercer leurs crimes sans limites.
De plus, les plus vils n'auront aucun scrupule à mentir et à utiliser tous les moyens mêmes les plus vicieux pour parvenir à leurs fins. Les plus vils d'entre nous vont donc inévitablement réussir à contrôler le gouvernement.


Démonstration :

Pour un malfaiteur, le comble du succès serait de pouvoir lui-même fixer les règles qui vont être imposées à tous les autres sans lui-même y être soumis, et sans risquer la moindre punition s'il les transgresse. Il pourrait ainsi exercer ses méfaits sans limites, tout en ayant le pouvoir de punir tous les autres à sa guise.

Or :
1. C'est l'État qui fait la loi, et qui la fait respecter par la force et la menace de punition.
En effet, l'État possède le monopole de l'écriture des lois et des moyens de coercition (police, armée, tribunaux, prisons…). L'État est donc par définition au-dessus de la loi.
2. Cette situation rend légitime et nécessaire l'immunité des gouvernants qui constituent l'État.
En effet, accéder au gouvernement permet d'obtenir l'immunité, c'est-à-dire l'impunité au regard des méfaits interdits par la loi.
3. Si une minorité de gens vicieux cherche à prendre le pouvoir sur une majorité de gens vertueux, les vicieux mentiront sans scrupule aux vertueux pour accéder au gouvernement. Une fois au pouvoir, les plus vicieux briseront leurs promesses fallacieuses et mettront en place leur propres lois pour leur propre intérêt, utilisant l'armée, la police, les tribunaux et les prisons pour imposer leurs volontés. Accéder au gouvernement est la plus belle récompense dont les plus vils d'entre nous puissent rêver.



Conclusion : 

Accéder au gouvernement est pour les plus vils d'entre nous le moyen idéal d'acquérir le pouvoir afin d'exercer leurs méfaits sans limites et sans courir le moindre risque de punition.
Ils disposent des moyens physiques et psychologiques pour y parvenir.

Les plus vils d'entre nous vont inévitablement réussir à contrôler le gouvernement, et donc, seront au pouvoir.

CQFD.















1 commentaire:

lauti del pino a dit…

Bonjour, je me demande si service client colissimo suivi vient de ma ville,parce sinceramene ineresa m'a beaucoup cette proposition. Cordialement